Nos 10 conseils pour la cueillette de plantes sauvages

conseil cueillette plantes sauvages

Lorsqu’il est question de cueillette de plantes sauvages, il s’agit bien de plantes que nous cueillons dans la nature sans que celles-ci aient été cultivées, sans aucune intervention de l’homme. La nature nous offre des ressources incroyables, avec des plantes riches de mille vertus, et aux qualités gustatives et olfactives précieuses. Parfois, nous entendons parler de “mauvaises herbes” mais il n’en n’est rien. Vous n’imaginez pas tout ce que vous pourriez trouver, même à deux pas de chez vous. Seulement, si la nature est merveilleuse, il est important d’être conscient qu’il peut y avoir des dangers. C’est pourquoi nous souhaitons vous partager nos conseils pour la cueillette de plantes sauvages. Une manière de vous accompagner de manière pratique et utile, pour vous faire gagner du temps et de la sérénité.

1. Respectez la nature

Le premier de nos 10 conseils pour la cueillette de plantes sauvages est de respecter la nature. nous avons parfois l’impression que tout nous est dû et pourtant… Nous habitons une magnifique planète et nous avons peu conscience de toutes ses richesses. Surtout, nous sommes “de passage” et la nature, elle, est bel et bien là depuis toujours et le sera encore, avec ou sans nous. Nous avons plus besoin d’elle qu’elle n’a besoin de nous. Alors prenons soin d’elle et respectons-la. 

 

Comment faire lors de la cueillette de plantes sauvages ? Comme le souligne fort justement Amaya, avec une règle chère à ses yeux, celle du “deux tiers – un tiers”. En effet, elle vous conseille vivement de ne prélever que les deux tiers maximum des plantes et d’en laisser toujours un minimum d’un tiers.

 

Si vous souhaitez retrouver vos plantes préférées chaque année, ne cueillez pas tout. Pensez également à la biodiversité, aux abeilles, et aux autres cueilleurs. Pratiquons tous ensemble une cueillette responsable et respectueuse de la nature comme des hommes.

2. Tenez compte de la loi

Si vous êtes sur un terrain privé, demandez l’autorisation au propriétaire avant de cueillir quoi que ce soit, même s’il s’agit de toutes petites quantités. De plus, pensez qu’il existe des arrêtés municipaux et/ou préfectoraux concernant certaines espèces, ainsi que des interdictions. Renseignez-vous bien en amont.

3. Oubliez le plastique

Lorsque vous partez en cueillette, oubliez les contenants en plastique pour recueillir vos plantes. Préférez un panier en osier, recouvert d’un tissu pour protéger les espèces les plus fragiles. Ne laissez pas derrière vous de papiers ou de plastiques divers. Et si vous en trouvez sur votre chemin, ramassez-les. La nature vous remerciera !

4. Ne cueillez jamais une plante que vous ne connaissez pas

Vous êtes enthousiaste et avez envie de découvrir de nouvelles plantes ? Même si vous êtes en pleine nature, cela ne signifie pas pour autant que toutes les espèces sont comestibles. Certaines d’entre elles sont même toxiques et donc dangereuses. Ne sous-estimez pas les effets des plantes. Vous pouvez également avoir une réaction allergique à certaines plantes. Si vous avez le moindre doute, demandez conseil à un spécialiste, qu’il soit botaniste ou cueilleur professionnel. Il vous orientera. Mieux, n’hésitez pas à suivre des cueillettes guidées et encadrées par des professionnels. Cela vous donnera les bases d’une bonne cueillette en toute sécurité et sérénité. 

5. Cueillez des plantes saines et en hauteur

Cela vous semble peut être évident mais il est important de le rappeler. Laissez sur place les plantes abîmées ou fanées. Méfiez-vous des déjections animales sur les plantes également. Préférez les plantes en hauteur à celles situées au ras du sol.

 

De plus, éloignez-vous des zones polluées comme les bords de route, les abords de sites industriels ou de décharges. Renseignez-vous sur les modes d’agriculture pratiqués autour de votre lieu de cueillette, pour éviter les intrants chimiques.

cueillette sauvage
Le cynorhodon, une plante très riche en vitamine C

6. Équipez-vous bien !

On nous demande souvent quels sont les accessoires indispensables pour la cueillette de plantes sauvages. Le matériel n’est pas très important. En effet, il vous suffit de prendre :

  • un panier en osier pour déposer vos plantes. Choisissez-en un assez grand pour que les plantes puissent bien respirer ;
  • un sécateur, largement suffisant ;
  • une paire de gants, pour vous protéger des épines et des plantes qui libèrent de la résine ;
  • un séchoir, pour faire sécher vos trouvailles à votre retour. Vous pourrez en confectionner un de manière tout à fait artisanale.

7. Quand peut-on cueillir des plantes sauvages ?

Les grandes périodes s’étendent du début du printemps à la fin de l’automne, selon la partie qui nous intéresse : les feuilles, les fleurs, les racines, etc. Cela peut se prolonger dans l’hiver selon les régions et les températures.

 

Par ailleurs, de manière générale, il est conseillé de partir en cueillette un jour de beau temps, sec, soit le matin, à la mi-journée ou en fin d’après-midi. Cela dépend des plantes et des parties de plantes. Respecter le moment idéal est un gage d’obtenir des plantes avec plus de principes actifs.

 

Nous vous proposons de télécharger notre calendrier de cueillette pour vous guider.

8. Comment reconnaître les plantes ?

Il existe de très très nombreuses variétés de plantes et il est difficile, voire impossible, de toutes les connaître. Vous pouvez vous référer aux livres d’Amaya et notamment Le grand livre de la cueillette sauvage dans lequel elle vous délivre ses conseils et vous propose un herbier qui vous permettra de vous familiariser avec 23 plantes.

9. Quelles précautions prendre pour la cueillette de plantes sauvages ?

Parmi nos conseils pour la cueillette de plantes sauvages, nous souhaitons attirer votre attention sur les précautions à prendre. Les principaux dangers de la cueillette sont liés aux ustensiles que vous utilisez. Préférez un sécateur à une faucille, pour éviter les blessures. De plus, n’oubliez pas vos gants, ils vous protégeront des épines et des plantes qui libèrent de la résine lorsqu’on les coupe. En effet, cela colle mais surtout la résine peut irriter voire brûler la peau. Par ailleurs, portez plutôt un haut à manches longues, pour vous protéger. 

 

Portez également un chapeau, amenez de l’eau avec vous, de quoi vous ravitailler si vous partez pour la journée. Pensez également à une petite trousse de secours pour les petites blessures.

10. Que faire des plantes après la cueillette ?

Votre sortie est terminée. Vous voilà de retour à la maison. Seulement, vous ne savez pas trop quoi faire de vos plantes et aimeriez les conserver au mieux pour profiter de tous leurs bienfaits et saveurs. Faites-les sécher de manière très simple : dans une pièce dont la température est comprise entre 30 et 40°C, avec une taux d’humidité normal, une bonne ventilation et sans exposition directe au soleil. Ne faites pas sécher au-delà de 40°C sous peine de perdre une partie des principes actifs et des huiles essentielles.

 

Une fois les plantes sèches, vous pouvez les conserver dans des bocaux légèrement teintés ou des boîtes. Vous serez ravi(e) de les retrouver au fil de l’année et de les savourer ! Vous pouvez également utiliser vos plantes sous forme fraîche pour préparer une tisane. Il est également possible de destiner vos plantes à d’autres usages, comme des baumes, des macérâts huileux, des teintures-mères, etc.

Vous avez maintenant découvert nos 10 conseils pour la cueillette de plantes sauvages. Retenez que la cueillette reste un moment de plaisir et de convivialité, où l’on profite d’un moment en pleine nature pour s’oxygéner, se détendre. En somme, passer un moment agréable ! Laissez-vous guider par nos astuces et si vous souhaitez aller plus loin, nous vous conseillons de découvrir les livres d’Amaya, en particulier Le grand livre de la cueillette sauvage.

N’hésitez pas à nous partager vos astuces et tisanes favorites en commentaires sous cet article ou sur les réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Alexandra pour Happy Plantes

Happy Plantes