Les bienfaits de la mélisse

Les bienfaits de la mélisse les plus mis en avant concernent son activité sédative du système nerveux ainsi que son action antispasmodique. Cette plante à la délicieuse odeur citronnée, utilisée depuis l’Antiquité, recèle d’autres trésors. Nous vous proposons de la découvrir plus précisément et d’étudier ses différentes propriétés.

Description botanique de la mélisse 

La mélisse (Melissa officinalis L.), connue également sous le nom de citronnelle, herbe au citron, piment des ruches, piment des abeilles, piment des ruches à miel ou encore Thé de France est une plante de la famille des Lamiacées. Étymologiquement, le terme mélisse vient du grec melisophyllon qui veut dire “feuille d’abeille”. D’ailleurs, le nectar des fleurs de mélisse est fortement recherché par les abeilles. En effet, la mélisse est une plante mellifère. Nous allons voir plus précisément les bienfaits de la mélisse mais avant cela, faisons connaissance avec elle…

La mélisse, une plante de la famille des Lamiacées

La mélisse est une plante vivace herbacée qui dégage une agréable odeur citronnée lorsqu’on froisse ses feuilles rugueuses au toucher. Elle pousse en touffes et mesure entre 30 et 80 cm et peut atteindre jusqu’à 1 mètre. Ses feuilles sont petites, ovales, opposées et décussées (il s’agit de feuilles opposées dont les paires se croisent à angle droit). Elles sont également dentées, gaufrées en raison de leurs nervures saillantes réticulées et de couleur vert vif. Ses fleurs sont bilabiées, blanches ou rosées, à l’aisselle des feuilles. Elles s’épanouissent entre les mois de juin et septembre. 

La mélisse apprécie la chaleur et les lieux humides, ombragés, comme les sous-bois riches en humus. Elle est souvent dans les jardins mais on la trouve également à l’état sauvage dans les haies, les fossés, en lisière de forêts, jusqu’à 1000 m d’altitude. On cueille les feuilles de mélisse entre mai et juin, juste avant la floraison ou à son tout début, de préférence en milieu de journée, par temps chaud et sec. Vous obtiendrez ainsi une meilleure qualité tant d’un point de gustatif que des propriétés de la plante.

Amaya vous conseille de récolter les feuilles une fois que les fleurs sont sorties uniquement pour une utilisation sous forme fraîche. En effet, si vous faites sécher des feuilles cueillies pendant ou après la floraison, la saveur et l’odeur citronnée ne perdureront pas après le séchage. 

Concernant le séchage, il est conseillé de ne pas le faire dans une zone trop lumineuse. La mélisse craint les excès de lumière et de chaleur, qui tuent ses délicieux arômes.

Un peu d’histoire…

La mélisse est originaire d’Asie mineure. Elle était utilisée déjà pendant la Grèce Antique, pour soulager les troubles du système nerveux et de la digestion. Les médecins arabes de l’époque vantaient ses vertus antispasmodiques, fortifiantes du coeur et revigorantes pour les personnes malades avec un moral très bas. Au Moyen-äge, on la recommandait pour favoriser les règles ou la grossesse. Elle était également utilisée pour nettoyer les abcès de leurs impuretés, comme antalgique et pour éviter les palpitations et les syncopes. En France, elle a été introduite à la fin du Moyen-Âge notamment dans les monastères sous forme de liqueurs (eau des Carmes) et d’élixirs (élixir de Bénédictine).

Avicenne disait que “le propre de la mélisse est de réjouir le cœur, échauffer et fortifier les esprits vitaux”. 

Les propriétés de la mélisse

L’EMA reconnaît les vertus de la mélisse pour soulager les symptômes légers de stress, pour faciliter le sommeil et traiter les douleurs gastro-intestinales en lien avec des ballonnements ou des flatulences. L’ESCOP quant à elle reconnaît la mélisse en cas de tension nerveuse, d’agitation ou d’irritabilité, ainsi que pour soulager les troubles digestifs et localement en cas d’herpès labial sous forme de crème.

Les bienfaits de la mélisse sur le système nerveux central

Une étude (1) révèle l’action anxiolytique de la mélisse sur des personnes souffrant d’anxiété légère à modérée. De plus, elle améliore la qualité et la durée du sommeil. Par ailleurs, d’autres recherches révèlent que l’huile essentielle de mélisse permet de réduire l’agitation (2) et d’exercer un effet freinateur du système nerveux central (3).

La mélisse favorise le calme et l’attention (4,5) notamment dans les cas de maladie d’Alzheimer. Elle peut réduire les palpitations cardiaques et l’anxiété, sans effets secondaires (6).

Une étude (18) montre par ailleurs l’impact de la mélisse sur le GABA (acide gamma-aminobutyrique) qui est un neurotransmetteur qui inhibe notre système nerveux. Il s’agit d’un anxiolytique naturel associé aux ondes thêta qui ont un impact direct sur le rythme cérébral, permettant à l’organisme de fonctionner de façon régulière tant d’un point de vue mental que physique. Le GABA contribue à diminuer la tension émotionnelle, les contractions musculaires et l’influx nerveux. Il joue également un rôle dans la production d’endorphines. Vous savez, les fameuses hormones qui nous permettent de nous sentir euphoriques notamment après un effort physique ? Elles ont également le pouvoir de nous rendre plus joyeux et d’apaiser nos douleurs, physiques et morales.

Selon cette étude, la mélisse inhibe l’enzyme GABA transaminase (GABA-T) qui détruit le GABA. Elle potentialise ainsi l’action du GABA et permet ainsi de créer un effet tranquillisant et anxiolytique comparable à celui obtenu avec des benzodiazépines. Les principes actifs de la mélisse qui permettent cela sont l’acide rosmarinique et les triterpènes de la plante (à savoir l’acide ursolique et l’acide oléanolique). La mélisse a aussi une action antidépressive qui aide à chasser les idées noires.

L’action antispasmodique de la mélisse

En plus de ses effets sur l’humeur, la cognition et la mémoire, la Mélisse possède également des propriétés antispasmodiques (7) sur les muscles lisses. Elle permet de réduire les douleurs abdominales et leur fréquence ainsi que les ballonnements chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable en complément d’un traitement classique (8). De plus, elle stimule la digestion.

Par ailleurs, une étude montre que la prise de gélules de mélisse entraîne une baisse significative de l’intensité du syndrome prémenstruel (9). Un essai clinique révèle la réduction significative de dysménorrhée grâce à l’action antispasmodique de la mélisse (6).

La mélisse contre les bactéries et les parasites

Parmi les bienfaits de la mélisse, nous pouvons citer l’efficacité de son huile essentielle contre les bactéries, les levures, les champignons et les parasites (10, 11). De plus, la mélisse a un rôle antiviral notamment contre le virus Herpes simplex in vitro (12, 13)

À noter que lorsque nous évoquons les huiles essentielles de la plante, il faut entendre que les effets engendrés par une huile essentielle le seront également par une infusion de plantes sous leur forme fraîche. Nous avons coutume de parler de tisanes et donc de phytothérapie. Il faut savoir que l’aromathérapie est une branche de la phytothérapie. Elles possèdent une action globale.

Une activité antioxydante

La mélisse a des vertus antioxydantes en raison de la présence d’acide rosmarinique et de flavonoïde (14,15). Elle contribue ainsi à protéger les cellules du stress oxydatif (16). Des recherches ont même révélé sur la consommation de mélisse sous sa forme infusée permet de réduire les marqueurs circulants du stress oxydatif et de stimuler les systèmes de défense antioxydantes des personnes travaillant en hôpital dans les services de radiologie et exposées aux radiations (17).

La mélisse est principalement utilisée sous forme d’infusion car son huile essentielle est très onéreuse. En effet, pour obtenir un litre d’huile essentielle, il faut environ 7 tonnes de mélisse !

La mélisse sur le plan énergétique

La mélisse, en huile essentielle, va permettre d’améliorer la flexibilité relationnelle et calmer le conflit intérieur. Par ailleurs, elle favorise une meilleure adaptation lors des périodes transitoires de la vie et aide à surmonter les chocs affectifs. Comment profiter des bienfaits de la mélisse sous cette forme ? Par l’olfaction de l’huile essentielle par exemple directement au flacon. Respirez-la pendant plusieurs minutes, au calme. Faites cela plusieurs jours, plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin.

L’hydrolat de mélisse quant à lui aide à calmer le corps et l’esprit. Il apporte un certain apaisement aux personnes qui souffrent de stress, d’anxiété ou encore d’insomnie. Vous pouvez le prendre par voie orale pendant 40 jours. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre naturopathe.

Les précautions autour de la mélisse

Notez cependant qu’il est déconseillé d’utiliser la mélisse sur le long terme car elle ralentit la production d’hormones sexuelles. 

Aucune publication n’a révélé de contre-indications pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants, d’autant qu’elle est d’ailleurs conseillée en cas de vomissements pendant la grossesse et pour un enfant qui souffre de gastroentérite. Comme toujours, le principe de précaution s’applique et on veillera à prendre des doses physiologiques. Découvrez comment préparer une tisane pour un enfant dans un précédent article. Vous retrouverez également une sélection de plantes adaptées aux plus petits.

Enfin, la mélisse est plutôt déconseillée en cas d’hypothyroïdie en raison de son action de freination de l’hormone thyroïdienne.

tisane sans sucre

Recette d’infusion zen

Amaya a concocté une délicieuse recette d’infusion aux vertus apaisantes et à la délicieuse saveur citronnée.
Type de plat Boissons

Ingrédients
  

Ingrédients pour ½ litre d’eau :

Instructions
 

  • Mélangez les plantes et faites chauffer l’eau à 80°C. Si les feuilles de mélisse et de verveine sont entières, réalisez une coupe rapide et grossière de celles-ci afin de libérer toute leur saveur juste avant l’infusion.
  • Déposez les plantes dans l’eau chaude et laissez infuser 7 min à couvert.
  • Petite astuce : vous n’avez pas de bouilloire à température variable ? Vous pouvez mettre ⅓ d’eau à température ambiante et ⅔ d’eau chaude (mettez hors du feu avant d’atteindre le point d’ébullition).
Vous avez essayé cette recette ?Mentionnez @happyplantes et le hashtag #happyplantes sur Instagram !

Vous connaissez maintenant les bienfaits de la mélisse pour la santé, vous pourrez ainsi l’utiliser pour les troubles digestifs et d’origine nerveuse. Elle vous apportera un soulagement grâce à son action relaxante et en agissant sur les spasmes intestinaux, crampes d’estomac, etc. C’est une plante de tisane très prophylactique surtout pour les personnes anxieuses qui ont tendance à avoir des spasmes et faire de la spasmophilie. Vous pourrez également apprécier tout simplement son délicieux goût citronné pour le plaisir.

Références

  1. Cases J, Ibarra A, Feuillère N, Roller M, Sukkar SG. Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances. Med J Nutrition Metab. 2011 Dec;4(3):211-218. doi: 10.1007/s12349-010-0045-4. Epub 2010 Dec 17. PMID: 22207903; PMCID: PMC3230760.
  2. Abuhamdah S, Huang L, Elliott MS, Howes MJ, Ballard C, Holmes C, Burns A, Perry EK, Francis PT, Lees G, Chazot PL. Pharmacological profile of an essential oil derived from Melissa officinalis with anti-agitation properties: focus on ligand-gated channels. J Pharm Pharmacol. 2008 Mar;60(3):377-84. doi: 10.1211/jpp.60.3.0014. PMID: 18284819.
  3. Huang L, Abuhamdah S, Howes MJ, Dixon CL, Elliot MS, Ballard C, Holmes C, Burns A, Perry EK, Francis PT, Lees G, Chazot PL. Pharmacological profile of essential oils derived from Lavandula angustifolia and Melissa officinalis with anti-agitation properties: focus on ligand-gated channels. J Pharm Pharmacol. 2008 Nov;60(11):1515-22. doi: 10.1211/jpp/60.11.0013. Erratum in: J Pharm Pharmacol. 2009 Feb;61(2):267. Dixon, Christine L [added]. PMID: 18957173.
  4. Kennedy DO, Scholey AB, Tildesley NT, Perry EK, Wesnes KA. Modulation of mood and cognitive performance following acute administration of Melissa officinalis (lemon balm). Pharmacol Biochem Behav. 2002 Jul;72(4):953-64. doi: 10.1016/s0091-3057(02)00777-3. PMID: 12062586.
  5. Akhondzadeh S, Noroozian M, Mohammadi M, Ohadinia S, Jamshidi AH, Khani M. Melissa officinalis extract in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease: a double blind, randomised, placebo controlled trial. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2003 Jul;74(7):863-6. doi: 10.1136/jnnp.74.7.863. PMID: 12810768; PMCID: PMC1738567.
  6. Alijaniha F, Naseri M, Afsharypuor S, Fallahi F, Noorbala A, Mosaddegh M, Faghihzadeh S, Sadrai S. Heart palpitation relief with Melissa officinalis leaf extract: double blind, randomized, placebo controlled trial of efficacy and safety. J Ethnopharmacol. 2015 Apr 22;164:378-84. doi: 10.1016/j.jep.2015.02.007. Epub 2015 Feb 11. PMID: 25680840.
  7. Shakeri A, Sahebkar A, Javadi B. Melissa officinalis L. – A review of its traditional uses, phytochemistry and pharmacology. J Ethnopharmacol. 2016 Jul 21;188:204-28. doi: 10.1016/j.jep.2016.05.010. Epub 2016 May 7. PMID: 27167460.
  8. Vejdani R, Shalmani HR, Mir-Fattahi M, Sajed-Nia F, Abdollahi M, Zali MR, Mohammad Alizadeh AH, Bahari A, Amin G. The efficacy of an herbal medicine, Carmint, on the relief of abdominal pain and bloating in patients with irritable bowel syndrome: a pilot study. Dig Dis Sci. 2006 Aug;51(8):1501-7. doi: 10.1007/s10620-006-9079-3. Epub 2006 Jul 26. PMID: 16868824.
  9. Akbarzadeh M, Dehghani M, Moshfeghy Z, Emamghoreishi M, Tavakoli P, Zare N. Effect of Melissa officinalis Capsule on the Intensity of Premenstrual Syndrome Symptoms in High School Girl Students. Nurs Midwifery Stud. 2015 Jun;4(2):e27001. doi: 10.17795/nmsjournal27001. Epub 2015 Jun 27. PMID: 26339667; PMCID: PMC4557408.
  10. Mimica-Dukic N, Bozin B, Sokovic M, Simin N. Antimicrobial and antioxidant activities of Melissa officinalis L. (Lamiaceae) essential oil. J Agric Food Chem. 2004 May 5;52(9):2485-9. doi: 10.1021/jf030698a. PMID: 15113145.
  11. Larrondo JV, Agut M, Calvo-Torras MA. Antimicrobial activity of essences from labiates. Microbios. 1995;82(332):171-2. PMID: 7630324.
  12. Astani A, Reichling J, Schnitzler P. Melissa officinalis extract inhibits attachment of herpes simplex virus in vitro. Chemotherapy. 2012;58(1):70-7. doi: 10.1159/000335590. Epub 2012 Feb 23. PMID: 22377592.
  13. Schnitzler P, Schuhmacher A, Astani A, Reichling J. Melissa officinalis oil affects infectivity of enveloped herpesviruses. Phytomedicine. 2008 
  14. Lamaison JL, Petitjean-Freytet C, Carnat A. Lamiacées médicinales à propriétés antioxydantes, sources potentielles d’acide rosmarinique [Medicinal Lamiaceae with antioxidant properties, a potential source of rosmarinic acid]. Pharm Acta Helv. 1991;66(7):185-8. French. PMID: 1763093.
  15. Spiridon I, Colceru S, Anghel N, Teaca CA, Bodirlau R, Armatu A. Antioxidant capacity and total phenolic contents of oregano (Origanum vulgare), lavender (Lavandula angustifolia) and lemon balm (Melissa officinalis) from Romania. Nat Prod Res. 2011 Oct;25(17):1657-61. doi: 10.1080/14786419.2010.521502. Epub 2011 Jun 27. PMID: 21707233.
  16. Safaeian L, Sajjadi SE, Javanmard SH, Montazeri H, Samani F. Protective effect of Melissa officinalis extract against H2O2-induced oxidative stress in human vascular endothelial cells. Res Pharm Sci. 2016 Oct;11(5):383-389. doi: 10.4103/1735-5362.192488. PMID: 27920820; PMCID: PMC5122827.
  17. Zeraatpishe A, Oryan S, Bagheri MH, Pilevarian AA, Malekirad AA, Baeeri M, Abdollahi M. Effects of Melissa officinalis L. on oxidative status and DNA damage in subjects exposed to long-term low-dose ionizing radiation. Toxicol Ind Health. 2011 Apr;27(3):205-12. doi: 10.1177/0748233710383889. Epub 2010 Sep 21. PMID: 20858648.
  18. Awad R, Muhammad A, Durst T, Trudeau VL, Arnason JT. Bioassay-guided fractionation of lemon balm (Melissa officinalis L.) using an in vitro measure of GABA transaminase activity. Phytother Res. 2009 Aug;23(8):1075-81. doi: 10.1002/ptr.2712. PMID: 19165747.
Share this post

Laisser un commentaire

Happy Plantes