Frais de port offerts à partir de 29€ d'achat en France métropolitaine !

Quelles plantes pour renforcer
son système immunitaire ?

Les plantes, nos alliées pour de bonnes défenses immunitaires

Baisse des températures, maladies hivernales à l’horizon et bien-sûr covid-19, le décor est planté.

On entend parler de plus en plus d’immunité, sans vraiment savoir ce que c’est. Alors finalement c’est quoi l’immunité ? À quoi ça sert ? Peut-on agir ? Peut-on renforcer son système immunitaire grâce aux plantes ? Nos réponses dans ce nouvel article pour vous aider à prendre soin de vous naturellement.

On vous propose un rapide tour d’horizon de ce qui nous sert de véhicule au quotidien, notre corps. Puis nous verrons comment fonctionne le système immunitaire pour que vous compreniez facilement ce qui se passe. Ensuite, nous parlerons des plantes pour renforcer son système immunitaire.

C’est parti pour un voyage au cœur de nos défenses !

C’est quoi l’immunité ?

Avant de voir précisément comment renforcer son système immunitaire, il est important de comprendre le fonctionnement de l’immunité. Le corps humain est une formidable machine qui se compose de plusieurs systèmes :

Si chacun d’eux se repère assez facilement en fonction d’organes particuliers (on peut citer l’estomac, le foie, les intestins notamment pour le système digestif), le système immunitaire est plus difficile à localiser. 

En effet, il s’appuie sur des organes et des mécanismes physiologiques particuliers. Dans quel but ? Différencier le soi du non-soi et faire du non-soi du soi si besoin. C’est-à-dire ? Concrètement, identifier les intrus potentiellement nuisibles et transformer les aliments ingérés en nutriments nécessaires à notre bonne santé et notre survie. 

Et si le système immunitaire a une formidable capacité de défense, il a d’autres rôles. En effet, il permet d’assurer l’équilibre global de l’organisme, son développement et sa réparation.

Comment renforcer son système immunitaire grâce aux plantes ?
Les plantes, nos alliées pour de bonnes défenses immunitaires

Comment fonctionne le système immunitaire ?

Le système immunitaire est un système de défense parfaitement organisé. Son rôle ? Repérer et éliminer tout ce qui menace l’intégrité de l’organisme. Et cela peut avoir lieu grâce à nos globules blancs. Dès notre naissance, nous avons en nous une immunité dite innée. Puis, avec le temps, nous nous forgeons une immunité spécifique, que l’on appelle aussi adaptative. Les deux travaillent de concert pour nous défendre. Voyons cela d’un peu plus près.

L’immunité innée ou non spécifique

Comme on vous le disait plus haut, cette immunité innée est présente dès notre naissance. Elle nous protège des agresseurs extérieurs tels que les microbes, les bactéries et les toxines. Cette protection est exercée grâce à une première ligne de défense formée par la peau et les muqueuses. Comme la peau et les muqueuses peuvent notamment contenir des lésions, une seconde ligne de défense est assurée par les cellules dites “tueuses”. Pour terminer sur cette immunité innée, on peut préciser qu’elle n’est pas dirigée contre un type d’agresseurs en particulier, elle lutte contre chaque envahisseur potentiel.

Pour simplifier, imaginez que notre peau forme une sorte de première barrière entre l’extérieur et l’intérieur de l’organisme, aidée également de nos muqueuses, notamment respiratoires et digestives. Elles sont très fines, comme des frontières qui permettent à ce que l’on respire et mange d’entrer ou non dans notre milieu intérieur. Ces barrières émettent des signaux d’alerte pour prévenir les fameuses cellules tueuses de venir « dévorer » tout ennemi qui menace l’intégrité de l’organisme. Finalement, nous avons des remparts qui guettent les agresseurs potentiels et dès qu’ils essaient de rentrer, l’organisme réagit de manière telle qu’ils se font dévorer sur le champ !

L’immunité adaptative, acquise ou spécifique

Cette immunité est appelée ainsi car elle implique une réponse immunitaire spécifique à un agresseur en particulier. Cela nécessite ce que l’on pourrait appeler un apprentissage antérieur où l’organisme est exposé une première fois à un intrus. Il apprend alors à l’identifier et le traiter. Et une fois que le corps les aura reconnus, il pourra fabriquer des anticorps spécifiques pour les éliminer s’ils se représentaient à nouveau à l’avenir. Cette immunité met plus de temps à s’installer mais elle possède une mémoire, qui fait que le corps saura reconnaître et gérer les intrus grâce à cette première exposition.

Le lien entre système immunitaire et microbiote

Saviez-vous que 70 à 80% de nos cellules immunitaires se trouvent dans nos intestins ? Vous avez sans doute entendu parler du microbiote, anciennement appelé la flore intestinale. On a vu plus haut que la première ligne de défense du corps est constituée par la peau et les muqueuses, et notamment la muqueuse intestinale.

Pour faire simple, la paroi des intestins sépare le monde intérieur du monde extérieur grâce à un système bien rôdé et notamment des cellules qui reconnaissent les agresseurs potentiels (virus, champignons, bactéries) et des récepteurs qui jouent un rôle immunitaire et répondent en fonction du type d’attaque qui se produit.

Cette paroi intestinale doit rester bien perméable pour que les agresseurs ne puissent pas la traverser. La bonne nouvelle ? Nous avons le pouvoir d’agir sur cela via l’alimentation et une bonne gestion du stress, comme nous le verrons dans la partie suivante.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Renforcer son système immunitaire passe par plusieurs leviers principaux : l’alimentation, le sport, la gestion du stress. Voyons concrètement comment on peut agir avant de conclure avec les meilleurs plantes pour renforcer son système immunitaire.

La base de l’immunité : une bonne alimentation

La première chose à comprendre est que pour avoir un microbiote sain qui assure sa fonction de défense, il convient de limiter autant que possible différents types d’aliments :

Ainsi, on privilégiera le plus possible les fruits et légumes frais, de qualité biologique, et locaux autant que possible. Consommez notamment des légumes crus en début de repas pour bénéficier de tous leurs nutriments. Mangez des fruits crus tous les jours également. Ainsi, vous apporterez des fibres à votre organisme : les « bonnes » bactéries du microbiote en raffolent ! Préférez les protéines végétales également (notamment des légumineuses type lentilles vertes, lentilles corail, pois chiches, haricots rouges, etc.), des céréales (sarrasin, riz complet, etc. ) mais aussi le quinoa…. Vous pouvez consommer des protéines animales de temps en temps. Pensez à inclure les œufs dans votre assiette.

Limitez le sucre blanc, raffiné, dépourvu de nutriments et préférez le sucre complet type muscovado ou rapadura, ainsi que le sucre de coco. Ils sont riches en nutriments. Enfin, pensez aux « bons » gras comme les oméga-3 (que l’on trouve dans les petits poissons gras notamment, ainsi que dans l’huile de colza, de lin, de cameline, etc., à ne pas faire cuire mais seulement ajouter sur vos aliments dans l’assiette ou en vinaigrette). Par ailleurs, réduisez les oméga-6 (huile de noix (riche en oméga-3 également), beurre de cacahuète, etc.) sans les supprimer de votre alimentation, le corps en a besoin, ainsi que des oméga 7 (huile de macadamia, baie d’argousier, etc.) et 9 (huile d’olive, noix de cajou, avocat, etc.).

La pratique d’une activité physique

Le sport fait partie intégrante d’une bonne immunité. En effet, une étude irlandaise de 2014 a montré que des joueurs professionnels de rugby avaient une meilleure diversité microbienne que des hommes en bonne santé qui n’étaient pas athlètes. Et comme on a vu que le microbiote et l’immunité sont intimement liés, vous comprenez aisément à quel point il est important de bouger. L’idée n’est pas de se lancer dans une activité intense mais dans un premier temps marcher. Ensuite, vous pouvez augmenter progressivement selon vos capacités physiques, votre temps et vos préférences : course à pied, danse, HIIT, vélo, natation, zumba, etc. Il y a l’embarras du choix pour bouger en s’amusant ! Et en bonus ? Plus on fait de sport, plus on a d’énergie ! Par ailleurs, avec le sport, on fait du bien à son corps (d’un point de vue musculaire, articulaire, cardio-vasculaire, etc.) notamment mais aussi d’un point de vue mental. En effet, on se défoule, on pense à autre chose, on évacue les tensions. Bref, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! 😉

Une bonne gestion du stress

Le troisième pilier incontournable d’un système immunitaire efficient concerne une bonne gestion du stress. Si nous sommes parfaitement armés pour faire face à un stress ponctuel, en revanche, le stress dit chronique nous est beaucoup plus néfaste. Et dans notre société actuelle, au rythme de vie effréné, avec des todo lists toujours plus longues, des objectifs élevés, une pression de plus en plus destructrice, le stress est présent au quotidien. À terme, cela a une incidence sur notre immunité notamment en lien avec la production élevée de cortisol, la fameuse hormone du stress. Ce stress est générateur d’inflammation, qui n’est pas vraiment l’amie de nos défenses immunitaires. Cela peut conduire à l’épuisement, au burn-out. Et là encore on fait le lien avec le microbiote, dont la qualité se trouve altérée…

Comment bien gérer son stress ? Il est primordial de s’accorder des temps de repos, de bien dormir (le sommeil est primordial pour l’immunité). Éloignez-vous autant que possible des écrans le soir, discutez avec vos proches, prenez un livre, dessinez… Toute activité qui vous fait du bien et vous apaise est à privilégier.

Vous pouvez également pratiquer la cohérence cardiaque 5 min 3 fois par jour. Cela aidera à mieux respirer, plus profondément et réduira votre taux de cortisol. Vous trouverez de nombreuses applications dédiées et des vidéos sur YouTube. Nous vous invitons également à la pratique de la méditation ou encore du yoga. Testez et choisissez ce qui vous convient le mieux.

Un sommeil de qualité

Dormir est indispensable. Cela nous permet de nous maintenir en forme. Notre organisme se régénère pendant la nuit. Par ailleurs, le sommeil nous aide à mémoriser nos apprentissages de la journée. Plus encore, quand on parle d’immunité, il convient d’être bien conscient que dormir est la base d’une bonne santé. Sans le bon quota d’heures de sommeil, nous sommes fatigués et donc plus vulnérables aux infections. Le système immunitaire fonctionne mieux quand nous dormons plus. Sans compter qu’un manque de sommeil nous rend plus irritables et plus sensibles au stress. Nous avons également tendance à avoir plus faim et envie de manger davantage de sucre. Ce qui à terme a un impact sur le poids. Moralité ? Offrez-vous une petite tasse de la Posée avant d’aller vous coucher (tôt) pour faire de beaux rêves et être en bonne santé !

Quelles plantes pour renforcer son système immunitaire ?

Se préparer et savourer une boisson chaude fait partie des activités qui nous aident à nous détendre. Si on choisit les bonnes boissons, comme les tisanes, avec les plantes adéquates, on peut en plus participer au renforcement de votre immunité. Comment les plantes peuvent nous aider concrètement ?

Le rôle des plantes immunostimulantes

La phytothérapie peut nous aider au quotidien notamment pour nous apaiser, nous aider à mieux digérer, à mieux dormir. Certaines plantes peuvent également nous aider à renforcer notre système immunitaire naturellement, en complément d’une bonne hygiène de vie. En effet, elles ont la capacité d’augmenter le nombre de globules blancs au sein de notre organisme et renforcer leur action. Il est possible de les utiliser en prévention mais aussi pour soulager des symptômes.

6 plantes pour renforcer son système immunitaire

Nous avons sélectionné pour vous six plantes immunostimulantes qu’il est bon de connaître. Découvrons ensemble six plantes pour renforcer son système immunitaire.

L'échinacée, une plante immunostimulante

L’échinacée

L’échinacée en teinture mère participe au renforcement des défenses immunitaires. En effet, elle augmente le nombre de globules blanc tout en renforçant leur action. Nos petits soldats intérieurs sont ainsi plus nombreux et mieux armés grâce à cette plante d’Amérique du Nord. 

À noter cependant qu’elle est plus efficace si le système immunitaire est déficient (que ce soit en raison d’un manque de sommeil, d’une carence en vitamine D, d’un stress chronique ou d’une alimentation non équilibrée). 

Comment l’échinacée peut vous aider ? Elle permettra, le cas échéant, de réduire le temps et l’intensité de l’infection dont vous souffrez. En revanche, si vos défenses immunitaires sont bonnes, elle sera moins efficace. Vous pouvez donc l’utiliser en curatif mais pas en préventif. 

Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un professionnel de santé pour connaître le meilleur dosage qui vous correspond.

Le sureau noir

La fleur de sureau noir est dite diaphorétique, c’est-à-dire qu’elle facilite la transpiration. En cas de fièvre, transpirer permet d’éliminer le surplus de chaleur de votre organisme. On boit alors le sureau noir en infusion bien chaude. 

Le sureau noir permet de meilleures sécrétions des bronches. En quoi est-ce important ? Si, en plein hiver, vous toussez, vous devez maintenir vos sécrétions fluides pour pouvoir bien les faire sortir. 

Autre propriété importante de cette plante, elle stimule les défenses immunitaires (mais moins que l’échinacée). Vous voulez connaître d’autres plantes pour renforcer le système immunitaire ? On continue !

Le sureau noir pour les défenses immunitaires
Invitez le gingembre dans vos tasses pour votre immunité !

Le gingembre

Réputé pour ses vertus contre les nausées, le gingembre a également des propriétés anti-inflammatoires. Par ailleurs, elle réchauffe et fait transpirer. Elle peut alors aider à faire baisser une forte fièvre. Vous pouvez notamment vous préparer une infusion de gingembre avec des rondelles de citron et du miel. 

Encore une fois, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé pour connaître le meilleur dosage pour vous. 

Il existe quelques contre-indications avec certains traitements et pathologies (calculs biliaires, prise d’anticoagulants et aspirine, etc.).

La réglisse est une plante riche de mille vertus. Nous nous pourrons pas toutes les aborder dans cet article, nous allons nous attacher à celles qui nous intéressent le plus pour renforcer son système immunitaire. 

Elle est notamment antivirale et freine ainsi la propagation de virus. Elle aide à lutter contre la fatigue en cas d’épuisement. 

Par ailleurs, sa richesse en polysaccharides en fait une précieuse plante immunostimulante. 

Cependant, elle est contre-indiquée notamment en cas d’hypertension, d’insuffisance rénale ou cardiaque, d’œdème ainsi que pour la femme enceinte ou allaitante.

Découvrez notre infusion de réglisse

 

La réglisse, une précieuse plante immunostimulante

Il nous semblait intéressant d’aborder l’ortie dans cet article pour ses propriétés fortifiantes générales de l’organisme. 

En effet, elle est très riches en nutriments (protéines, vitamine, minéraux) grâce à sa chlorophylle. Elle est très reminéralisante. 

C’est une plante très polyvalente qui vous soutiendra en cas de fatigue et participera au bon fonctionnement de votre foie, de vos reins et de votre métabolisme général.

Découvrez notre infusion d’ortie

 

Le cynorhodon

Le cynorhodon, qui est la baie de l’églantier, est très riche en vitamine C. En effet, vous pouvez retenir qu’il y a 20 fois plus de vitamine C dans l’églantier que dans une orange !

 Elle est de ce fait très intéressante en cas de fatigue intense, elle est très revitalisante. 

De plus, c’est une plante immunostimulante. Elle est idéale pour booster l’immunité ! Nous avons fait le tour des meilleures plantes pour renforcer son système immunitaire. Maintenant, une surprise vous attend un peu plus bas, avec une vidéo d’Amaya ! 😉

Le cynorhodon, une plante très riche en vitamine C

Notre tisane maux d’hiver : l’avis d’Amaya en vidéo

Amaya a réalisé une vidéo pour vous expliquer comment elle a élaboré la tisane maux d’hiver. Vous en découvrirez ainsi plus sur les meilleures plantes pour renforcer son système immunitaire.

Bonjour à tous !


Je viens vous présenter aujourd’hui comment j’ai créé la tisane maux d’hiver.
C’est une infusion qui est sortie la semaine dernière chez Happy Plantes : c’est la toute dernière arrivée, et on s’est dit que ça pourrait être pas mal de vous montrer les coulisses des infusions !
Que vous puissiez voir comment les plantes qui sont choisies, les quantités, les proportions, ne sont pas le fruit du hasard et qu’il existe certaines règles pour créer une infusion aussi savoureuse que bienfaisante.


Le but de cet article et cette vidéo est de vous montrer et vous présenter les plantes, mais aussi de vous expliquer certaines notions pour que vous puissiez avoir les bases pour créer chez vous les infusions en fonction de vos besoins et vos envies.


Ainsi, dans une infusion, on va avoir différents types de plantes :
• Les plantes de propriétés qui sont aussi les plantes de fond. Ces plantes de propriétés doivent représenter 40 à 50% du mélange.

• On va avoir ensuite les plantes de saveurs parce que l’on veut pour qu’un mélange soit vertueux mais aussi bon. Et oui, c’est important et c’est comme ça que l’on créé tous les mélanges chez Happy Plantes !

• On va ensuite avoir des plantes de densité qui sont importantes. On n’y pense pas tout le temps mais vous verrez que dans nos mélanges on a souvent des feuilles qui vont permettre de donner du volume et de la densité. C’est souvent pour ça que l’on a de la menthe, de la verveine, du tilleul, en plus de toutes les autres plantes dans nos mélanges.

• Enfin, pour ceux qui veulent aller plus loin on retrouve les plantes d’odeur, les plantes de couleur … Les plantes de couleurs peuvent être choisies pour donner de la gaieté à votre mélange sous sa forme sèche (dans notre tisane Maux d’hiver vous verrez que c’est le cynorhodon avec sa baie rouge) ou lorsque vous allez faire infuser. Par exemple ça sera le cas du bleuet qui est une plante locale ou de l’hibiscus, pour les plantes d’ailleurs, qui est connu pour rendre les infusions toutes roses.

Ainsi, pour la tisane Maux d’hiver, j’ai travaillé autour de 5 plantes et j’ai fait quelque chose d’assez spécial que je fais rarement pour cette infusion, j’ai opté pour que les 5 plantes soient des plantes de propriété. Et oui, pour ce mélange, on s’est dit qu’il fallait y aller fort : on arrive bientôt dans l’hiver, on a eu une sacrée année et ça peut être bien d’avoir une infusion pour tout ce qui va être grippe, sphère ORL, coup de froid, bronchite … et à côté immunostimulante pour bien booster l’immunité en cette fin d’année.
Enfin, avant de vous présenter les 5 plantes, il faut savoir qu’une plante peut être à la fois une plante de propriété, une plante de densité et une plante de saveur par exemple : c’est ici le cas de l’eucalyptus.


Les 5 plantes de la tisane Maux d’Hiver :

1. On a d’abord le cynorhodon qui est la baie de l’églantier (le rosier sauvage, Rosa canina). C’est une baie très intéressante car extrêmement concentrée en vitamine C, on a presque plus de 20 fois plus de vitamine C dans l’églantier que dans l’orange ! Elle est aussi très riche en flavonoïdes et va avoir de nombreux principes actifs, c’est la plante qui va être la plus immunostimulante dans ce mélange. Elle va donc permettre de booster l’immunité, de fortifier, de donner un coup de peps dont on aura bien besoin pendant cette période.

2. On retrouve ensuite le bouillon blanc. Je ne sais pas si vous la connaissez, c’est une plante qui est toute nouvelle chez Happy Plantes. Le bouillon blanc c’est une plante qui fait des fleurs jaunes. C’est une bisannuelle qui va fleurir la deuxième année. Pour ce mélange Nous avons opté pour ses feuilles et ses fleurs afin d’avoir un maximum de propriétés. C’est une plante très intéressante car elle est extrêmement riche en mucilage. Qui va donc être très intéressante pour toute la sphère ORL et en cas de toux principalement.

3. On a ensuite l’eucalyptus que vous connaissez tous ! Vous pouvez voir dans notre vidéo ses grandes feuilles : c’est bien notre plante de densité. L’eucalyptus est aussi plante de propriété car il est antiseptique, antiviral et donc très intéressant pour la sphère ORL.

4. Et enfin, on va les présenter en même temps, ce sont deux plantes qui s’associent à merveille dans un mélange : le thym serpolet et la sarriette. Le thym serpolet, c’est le thym que l’on a à l’état sauvage en Auvergne, c’est un superbe tonifiant et antiseptique. La sarriette, elle, sera aussi parfaite pour les états grippaux et les rhumes.

Ainsi, si on fait le lien entre les types de plantes nécessaires à un mélange équilibré et les 5 plantes de la tisane maux d’hiver, voici les rôles de chacune :
• Vous aurez ici le cynorhodon qui est une plante de propriété et une plante de couleur qui va venir apporter cette touche rouge à l’infusion quand elle est sèche (quand vous l’avez dans votre sachet). Elle sera aussi une plante de saveur, car elle va donner une saveur un peu acidulée et fruitée à votre infusion.

• On aura ensuite l’eucalyptus qui est donc plante de propriété, de densité et de saveur (vous le savez, c’est délicieux !).

• Le bouillon blanc qui est ici uniquement plante de propriété. En termes de saveur, c’est presque un peu salé donc on ne va pas être sur quelque chose que l’on va vraiment rechercher pour de très bonnes saveurs en infusion. Par contre ses propriétés sont superbes ! Ainsi quand on va mettre du bouillon blanc dans une infusion, cela peut être intéressant de le mélanger avec des plantes assez aromatiques pour vraiment donner du peps en termes de saveurs. Et c’est donc (entre autres) le rôle de…

• La sarriette et le thym serpolet qui sont des plantes de propriété et des plantes de saveur avec leurs saveurs très aromatiques.

En mélangeant toutes ces belles plantes, vous obtiendrez donc notre tisane Maux d’hiver que vous pourrez prendre 2 à 3 fois dans la journée. Je vous conseille de la boire plutôt dans la matinée et durant l’après-midi. On évite le soir après 18h (Après cela dépend de chaque personne et de ses sensibilités) mais ne l’oubliez pas, ces plantes sont assez tonifiantes !


Concernant la posologie, une pincée suffira pour une tasse. Donc dans un sachet Happy Plantes de tisane Maux d’hiver, vous trouverez 25gr de mélange ce qui correspond à une vingtaine de tasses. Et oui, on a souvent l’habitue des grammages comme ceux du thé avec plus de 100 gr par sachet, mais nos plantes sont peu coupées, souvent entières et les densités et volumes ne sont donc pas du tout les mêmes.


En plus, vous pouvez faire ré-infuser 2 à 3 fois chaque pincée de plantes dans la journée, ne l’oubliez pas ! On peut le faire avec toutes les tisanes Happy Plantes de par la qualité des plantes que l’on a… Alors n’hésitez pas !


Pour la préparation, vous pouvez faire infuser 7 à 10 minutes les plantes dans une eau à entre 85 et 90°. Si vous ne pouvez pas mettre de température à votre bouilloire, attendez 5 minutes après l’ébullition pour faire infuser.


J’espère que cette petite vidéo et cet article vous ont plu !


Je vais essayer de vous en faire une par mois pour vous présenter des nouveaux mélanges à chaque fois, cela vous permettra de comprendre les rôles de chacune des plantes dans nos mélanges et de pouvoir, à votre tour, créer vos propres infusions.


Je vous souhaite un joli mois d’octobre et une belle fin d’automne.


Amaya

Vous avez maintenant mieux compris comment vos “gentils” globules blancs vous aident à affronter les “méchants” virus et autres intrus qui veulent vous mettre KO. Cela vous montre à quel point vous pouvez agir pour votre santé et vous donne des clés pour le quotidien. Une bonne alimentation, la pratique d’une activité physique et une bonne gestion du stress sont essentielles pour booster son immunité. Vous êtes également plus familiers des meilleures plantes pour renforcer son système immunitaire. Vous avez donc toutes les cartes en main pour bien prendre soin de vous. 

N’hésitez pas à nous partager vos astuces et tisanes favorites en commentaires sous cet article ou sur les réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Alexandra pour Happy Plantes

Happy Plantes