Frais de port offerts à partir de 29€ d'achat en France métropolitaine ! // Profitez de -10% sur notre site avec le code HAPPYRENTREE (hors livres)

Les bienfaits du thym

Thym Serpolet

Connaissez-vous les bienfaits du thym ? Cette plante fortement aromatique est très utilisée en cuisine. Qui n’a pas un pot ou un sachet de thym à la maison ? Que peut-il y avoir de mieux que la dégustation d’un bon tian de légumes au thym lors de vacances dans le Sud, avec le chant des cigales ? Si son goût est très agréable et agrémente de nombreux plats, ses propriétés médicinales sont également très intéressantes. Et si l’on regardait de plus près le thym sur le plan botanique, ses différentes variétés et ses propriétés ?

Description botanique du thym

Le thym (Thymus vulgaris), connu également sous le nom de thym vulgaire, thym commun, thym des jardins, ou encore farigoule en Provence, appartient à la famille botanique des Lamiacées. Avant de décrire les bienfaits du thym, faisons plus ample connaissance avec cette plante qui a plus d’un tour dans son sac !

Le thym, une plante de la famille des Lamiacées

tisane au thym bienfaits

Le thym commun est un sous-arbrisseau vivace, ligneux et touffu. On le trouve principalement dans les zones ensoleillées autour du bassin éditerrannéen, de la péninsule ibérique à la Grèce. Il pousse en touffes serrées sur des sols calcaires ou argileux non détrempés, dans les garrigues, les coteaux et les rochers. Ainsi, il supporte bien les sécheresses et les températures élevées de l’été.

Sa hauteur peut atteindre 40 cm. Ses tiges quadrangulaires sont fortement ramifiées, rugueuses et tortueuses à la base. Le thym possède des feuilles très petites et nombreuses, opposées et très étroites. Leur couleur est verte à grisâtre sur le dessus et veloutées et blanchâtres en-dessous. Les fleurs du thym sont zygomorphes (elles possèdent deux côtés symétriques), mellifères. Les fruits du thym sont des tétrakènes comportant à maturité 4 minuscules graines brun clair à brun foncé.

Il est possible de cueillir du thym tout au long de l’année, même en hiver. Sachez toutefois que les feuilles sont plus riches en substances aromatiques au moment de la floraison, qui a lieu vers le solstice d’été (ce moment pouvant varier selon les régions et l’altitude).

Un peu d’histoire…

D’un point de vue étymologique, thym pourrait venir du grec “thymos, thumon” qui veut dire “fumée” ou “parfum” ou encore de “thymus” qui signifie “courage”. Sachez que le thymus, en anatomie, est la glande située à la base du cou. Ce nom lui a été donné en référence à la fleur du thym. Les deux permettent la stimulation de l’immunité. On trouve également son origine dans l’égyptien “tham” évoquant une plante aromatique permettant d’embaumer les morts.

Les bienfaits du thym sont connus depuis l’Antiquité, que ce soit pour ses vertus médicinales, pour aromatiser des plats, en cosmétique ou encore pour les offrandes. En effet, les Romains et les Grecs l’utilisaient pour purifier l’air et chasser les animaux venimeux. Au Moyen-Âge, il aidait à lutter contre les épidémies, notamment la peste. Le thym est entré très tôt dans les pharmacopées européennes pour traiter de nombreuses affections, notamment la toux et l’inflammation des voies respiratoires.

À noter par ailleurs que le thym vulgaire est riche en vitamine K, en calcium, en manganèse et en vitamine C. 

Les différentes variétés de thyms

Le thym appartient au genre Thymus qui comprend plus de 300 espèces. Nous allons en voir trois : le thym commun, le thym serpolet et le thym citron.

Le thym commun (Thymus vulgaris)

Le thym commun est la variété la plus utilisée et la plus connue. On le trouve dans les garrigues du Midi sous la forme d’un sous-arbrisseau de 30 cm de hauteur environ. Ses feuilles sont vert vif et ses fleurs sont blanches avec des nuances pourpre. Elles s’épanouissent environ en avril – mai.

Il est possible de le cultiver également en pot dans son jardin. Il est très aromatique et agrémente de nombreux plats : poissons, légumes, riz, grillades, pommes de terre, pizza, etc.

Le thym citron (Thymus citriodorus)

Cette variété possède des feuilles ovales panaché vert et blanc et des fleurs couleur lilas. Il forme un buisson arrondi de 30 cm de hauteur. Il dégage une odeur délicieusement citronnée qui a tendance à éloigner les moustiques. Par ailleurs, il se marie très bien avec les poissons, les crustacés et les salades.

Le thym serpolet (Thymus serpyllum)

C’est la variété préférée d’Amaya ! On la trouve facilement à l’état sauvage dans notre belle région d’Auvergne ainsi que dans d’autres zones montagneuses et des prairies de la moitié Nord de la France. Il a des petites feuilles et des fleurs rose violacé au sommet des tiges. Le serpolet apporte une saveur aromatique et épicée puissante. Nous vous conseillons de ne pas le laisser infuser trop longtemps (pas plus de 5 à 7 min, dans une eau à 95°C) pour éviter l’amertume. En cuisine, il accompagne merveilleusement les légumes verts, les sauces et les viandes blanches.

Amaya vous conseille de cueillir ses sommités fleuries en début de floraison (juin – début juillet) dès qu’une petite partie des fleurs est épanouie, par temps chaud et sec, en début d’après-midi. La plante étant rampante, veillez à ne pas ramasser d’impuretés.

Les différents types de thym présentent à peu près les mêmes propriétés, que nous allons détailler maintenant.

Les propriétés du thym

Les bienfaits du thym pour les voies respiratoires

D’après l’EMA, les parties aériennes du thym sont reconnues comme expectorant pour lutter contre la toux associée à un rhume. L’OMS confirme cela ainsi que l’utilisation du thym en cas de bronchite, mais aussi en gargarisme pour soulager les laryngites et les amygdalites.

De son côté, l’ESCOP (dont le rôle est de promouvoir les connaissances en phytothérapie et d’harmoniser leur statut au sein de l’Europe) reconnaît les vertus du thym pour traiter les catarrhes des voies aériennes supérieures, et en cas d’inflammation des muqueuses de la bouche et des gencives et de mauvaise haleine.

Le thym peut ainsi être utilisé en cas de nez bouché, de rhume, pour soulager les douleurs dans les affections buccales et / ou pharyngées. Il est indiqué en cas de refroidissement notamment lorsque les températures baissent à l’arrivée de l’hiver. Il va ainsi vous réchauffer et stimuler le système immunitaire. N’hésitez pas à vous préparer plusieurs tasses de tisanes de thym au cours de la journée. Vous pouvez l’accompagner de gingembre puis de citron et de miel lorsque la température de l’eau a baissé.

En cas de bronchite, le thym permet de fluidifier les sécrétions bronchiques et de désinfecter grâce à ses propriétés antiseptiques. Ses vertus spasmolytiques sont appréciées en cas de toux quinteuses dans le cadre de la coqueluche par exemple. De plus, le thym réduit les sécrétions nasales. 

Une action sur la sphère digestive

L’OMS reconnaît les bienfaits du thym en cas de dyspepsie (sensation de pesanteur, digestion difficile) et divers troubles gastro-intestinaux. En effet, le thym, grâce à son action antispasmodique, permet de soulager en cas de ballonnements, digestion lente, flatulences et éructations. Il calme également les crampes.

L’action antiseptique qu’il exerce sur la sphère ORL est également efficace sur le plan digestif notamment en cas de diarrhées, de tourista ou d’intoxication alimentaire. Il agit notamment sur le microbiote et est ainsi un allié de choix si vous souffrez d’une candidose intestinale.

Le thym : des propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires

L’OMS reconnaît les bienfaits du thym en application locale sur des plaies superficielles ou encore contre des irritations buccales grâce à ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes. De plus, l’huile essentielle de thym possède une action antimicrobienne, antifongique et antivirale.

Le thym, une plante tonique

Le thym est également utilisé comme un tonique général et stimulant corticosurrénalien. En effet, il accompagne les personnes convalescentes ou traversant une période de grande fatigue. 

Le thym ne présente aucune contre-indications aux doses physiologiques ni d’interactions médicamenteuses. Il est conseillé de prendre en considération sa teneur en vitamine K en cas de prise d’anticoagulants. Cependant, il est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans par principe de précaution. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Recette de cake tomate, chèvre, thym et pignons de pin

Autre manière de profiter des bienfaits du thym : les recettes de cuisine ! Dans son livre Green infusions, Amaya vous délivre plusieurs recettes de tisanes à préparer vous-même ainsi que des idées pour la cuisine. Parmi elles, une recette de cake à la tomate, au chèvre et pignons de pin dans lequel vous pouvez ajouter notamment du thym.

Recette de cake tomate, chèvre, thym et pignons de pin

Portions 4 personnes

Ingrédients
  

  • 3 pincées de thym serpolet et de romarin
  • 5 œufs
  • 100 ml de lait d’avoine
  • 240 g de farine de blé semi-complet
  • 1  sachet de levure
  • 40 g de pignons de pin
  • 150 g de tomates confites
  • 3 petits chèvres frais
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Instructions
 

  • Mixez une pincée de plantes séchées et réservez.
  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Dans une petite casserole, faites infuser dans le lait d’avoine, à feu doux (60° maximum), les 2 pincées restantes du mélange de plantes séchées pendant 10 à 15 min. Filtrez et réservez.
  • Dans un bol, mélangez la farine, les plantes mixées et la levure.
  • Ajoutez ensuite les pignons, les tomates coupées en petits dés, ainsi que le fromage de chèvre coupé en petits morceaux.
  • Puis ajoutez l’huile d’olive, les œufs et le lait infusé. Mélangez.
  • Beurrez et farinez le moule à cake.
  • Enfournez pour 40 à 50 min, en prenant soin de couvrir le cake de papier aluminium pour éviter qu’il ne brûle.
  • Bon appétit !
Vous avez essayé cette recette ?Mentionnez @happyplantes et le hashtag #happyplantes sur Instagram !

Recette de crackers salés aux graines et au thym

Temps de préparation 5 min
Temps de cuisson 20 min

Ingrédients
  

  • 13 g de flocons d'avoine
  • 15 g de graines de sésame
  • 15 g  de graines de tournesol
  • 25 g  de graines de courge
  • 60 g de farine de petit épeautre
  • Un peu de bicarbonate de soude alimentaire
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe de thym
  • 67 g d'eau 
  • 20 g d’huile d'olive
  • En option : du fromage râpé

Instructions
 

  • Préchauffez votre four à 180°C. Dans un récipient, déposez et mélangez tous les ingrédients secs.
  • Ajoutez l'eau et mélangez. Ajoutez ensuite l'huile d’olive puis mélangez de nouveau (à l’aide d’une cuillère plutôt qu’un fouet).
  • Prenez une feuille de papier sulfurisé et pliez-la en deux. Étalez la pâte en couche fine avec un rouleau ou simplement vos mains. Faites l’épaisseur que vous souhaitez : si vous préférez les crackers très fins, étalez un peu plus. Enlevez ensuite tout doucement la partie du dessus de la feuille de papier sulfurisé.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter du fromage râpé.
  • Déposez votre pâte sur une plaque en laissant le papier sulfurisé dessous, direction le four, pendant 20-25 min à 180°C.
  • Sortez la plaque, laissez refroidir. Lorsque les crackers ont refroidi, ils sont bien craquants. Cassez des petits morceaux et conservez-les dans une boîte en fer. Ils sont délicieux dès la sortie du four mais vous pourrez les garder 3-4 jours… enfin, si vous n’avez pas tout croqué avant !

Notes

Ces crackers sont très agréables pour l’apéritif ou pour remplacer du pain. Vous pouvez réaliser une version sans gluten en choisissant des flocons de sarrasin par exemple et un mélange de farine riz quinoa à parts égales. Donnez libre court à votre créativité et vos envies. N’hésitez pas à nous envoyer les photos de vos recettes sur les réseaux sociaux.
Régalez-vous !
Vous avez essayé cette recette ?Mentionnez @happyplantes et le hashtag #happyplantes sur Instagram !

Le thym n’a désormais plus de secret pour vous ! Vous souhaitez réaliser une cueillette ? Sa description botanique vous aidera à le reconnaître parmi ses différentes variétés et les autres plantes. Pensez à l’intégrer dans votre quotidien : vous profiterez ainsi des bienfaits du thym tout au long de l’année, que ce soit en tisanes ou avec des recettes de cuisine !

Nos recommandations

Share this post

Laisser un commentaire

Happy Plantes